J’ai testé pour vous la Salsa à Bali… mais pas que…

Salsa Loca - Strasbourg Association de danse salsa à Strasbourg

J’ai testé pour vous la Salsa à Bali… mais pas que…

Des vacances de rêve à Bali avec 4 autres potes sans ma nana et mon gosse. Je vais enfin pouvoir dormir. Je n’avais jamais eu à l’idée d’aller un jour à Bali. D’ailleurs, je ne savais pas où cette île pouvait se situer. Asie, Afrique, Amérique Latine… Bref, je suis nul en géographie. Je ne suis que prof de mathématiques. Pour moi, Bali résonne comme la chanson paillarde Bali Balo ! Finalement, mes amis m’ont rapidement appris que c’était en Indonésie.

Les vacances ont super bien commencé dans le sud de l’île. Villa de rêve avec piscine. 30° à l’ombre. Superbe cadre pour récupérer du décalage horaire. Puis direction l’île de Gili Trawagan pour faire notre open water en plongée. Des images de rêves sous l’eau : tortues, requins, murènes, poissons lions… Des instants magiques mais avec un premier petit « hic ». A force d’égaliser les oreilles pour ne pas avoir mal quand on allait en profondeur, nous avons eu une inflammation de l’oreille externe.

Verdict : Bali 1 – El Astico 0.

On enchaîne ensuite avec la petite ville d’Ubud. Petit coin sympa de l’île qui doit son succès au film « Mange, Prie, Aime » avec Julia Roberts.

C’est dans cette petite ville que nous (Siavach, un autre ami et moi-même) avons pu faire notre première soirée salsa au café Havana. Un live, le jeudi soir, avec un groupe génial nous a permis de faire danser différentes bonnes danseuses. Beaucoup de personnes expatriées principalement. Les serveurs et toutes les autres personnes du bar étaient toujours très souriants. Nous avons été accueillis avec beaucoup de générosité.

15126073_10154132546955829_799397483_o  15126287_10154133717480829_918862054_o

Deuxième petit « hic » sur l’ardoise, ma première blessure à l’arcade sourcilière droite en dansant la salsa. Récit des faits :

– Je danse tranquillement la salsa avec une danseuse locale. Crossbody. Tour à droite, tour à gauche…
– A côté de nous, un groupe de personnes qui ne dansent pas. L’un d’entre eux avait un verre d’alcool dans la main.
– Je me baisse pour tourner, le garçon lève son verre et bim !

15065115_964380230372101_1418454386_o

Verdict : Bali 2 – El Astico 0. La salsa est une activité dangereuse.

Nous avons fini notre périple à Seminyak pour les trois derniers jours au bord d’une des plages de Bali pour faire du surf. Le premier jour, nous avons décidé de faire un petit foot sur le sable avec des joueurs locaux (ou locos). Troisième petit « hic » du voyage, une fracture du petit orteil droit. Récit des faits :

– Tout se passait super bien, les Français menaient au score. Même mon pote Ben avait réussi à marquer et je vous assure que c’est un miracle.
– Les Indonésiens poussent pour revenir.
– Sur une contre attaque, je me retrouve seul à défendre. Je tends la jambe pour éviter la réduction du score.
– Je sauve le but mais je perds un orteil.

15127445_964380227038768_1973467700_o

Verdict : Bali 3 – El Astico 0

Dégouté, je décide quand même d’aller danser au bar Bahiana le soir même avec mes amis. J’ai rencontré de supers bonnes danseuses locales en salsa portoricaine. Elles suivaient tous nos guidages et étaient très souriantes également. Elles étaient aussi très conciliantes car nous étions tous un peu blessés : Siavach avec une main en moins, mon autre ami avec une couille en moins et moi avec un pied en moins.

15064885_10154132546915829_1972734723_o15065017_10154132546845829_770507225_o 15145108_10154132546960829_1148019630_o

Le lendemain, rebelote, nous sommes allés danser cette fois-ci au Made’s Warung. Un sol parfait et encore une super ambiance. J’ai eu toutes les infos des endroits où danser en contactant Salsa Bali. Il m’a filé toutes les infos dans les alentours de Kuta.

En ce qui concerne la salsa à Bali, c’est la salsa portoricaine qui prime comme dans la plupart des pays dans le monde. Il n’y a qu’en France, en Italie et bien sûr à Cuba que la salsa cubaine a une si grande présence. Si vous allez danser un peu partout vous verrez que j’ai raison.

En conclusion, je vous conseille d’apprendre à danser tous les styles possibles pour ne pas rester à l’écart et vous ennuyer pendant les soirées. Ça vous permettra de faire de belles rencontres, simplement en dansant.
Et bien sûr si vous allez à Bali, contactez Salsa Bali. Je pense qu’il se fera une joie de vous donner toutes les bonnes infos salsa.
Voilà également un petit album photos pour vous faire rêver et voyager. 🙂

El Astico

Facebook Comments

Laisser un commentaire

M'identifier